Download E-books L'Iconoclasme Byzantin : Le Dossier Archéologique (Champs Arts) PDF

By André Grabar

André Grabar suggest une interprétation de l'iconoclasme byzantin (728-843) en étudiant directement les oeuvres d'art de l'époque de l. a. persécution des pictures. los angeles bibliothèque scientifique de l'iconoclasme byzantin est considérable mais néglige les témoignages de l'art et des monuments, oeuvres autour desquelles se déroula los angeles querelle des images.
Les fouilles, jointes à l'iconographie des médailles et des sceaux, constituent le répertoire de cet ouvrage et ont permis de reconstituer l'essentiel des faits relatifs à cette période.
L'ouvrage comprend trois events : un essai sur le problème de l'image religieuse, païenne et chrétienne, avant le graduation des persécutions des icônes par les empereurs byzantins (726) ; une partie centrale qui envisage le kind de l'image sacrée pendant les persécutions (726-843) et une troisième partie qui traite des arts religieux byzantins après l. a. fin des persécutions (843).

André Grabar (1896-1990) est un historien de l'art français d'origine russe. Professeur d'archéologie byzantine au Collège de France et membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, il est considéré comme l'un des fondateurs de l'histoire de l'art byzantin au XXe siècle.

Biographie de l'auteur
André Grabar (1896-1990) est un historien de l'art français d'origine russe. Professeur d'archéologie byzantine au Collège de France et membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, il est considéré comme l'un des fondateurs de l'histoire de l'art byzantin au XXe siècle.

Show description

Read or Download L'Iconoclasme Byzantin : Le Dossier Archéologique (Champs Arts) PDF

Similar Archaeology books

Britain BC: Life in Britain and Ireland Before the Romans

An authoritative and radical rethinking of the background of historical Britain and historic eire, in keeping with amazing new archaeological unearths. British heritage is usually considered as having all started with the Roman Conquest. yet this can be to disregard part one million years of prehistory that also exert a profound impression.

Frauds, Myths, and Mysteries: Science and Pseudoscience in Archaeology

Dedicated to the clinical research of human antiquity, Frauds, Myths, and Mysteries: technological know-how and Pseudoscience in Archaeology makes use of fascinating archaeological hoaxes, myths, and mysteries to teach how we will use technology to benefit issues concerning the previous. via putting wildly misguided claims in the context of the clinical process, this crucial supplementary textual content demonstrates how technology methods questions on human antiquity and, in doing so, indicates the place pseudoscience falls brief.

The Jehol Fossils: The Emergence of Feathered Dinosaurs, Beaked Birds and Flowering Plants

No different unmarried quantity connection with the Jehol web site and its fossils exists and nowhere is there this type of choice of fantastic images of the fossils involved. This e-book has pieced jointly the main updated info at the Jehol Biota, a spot that has proven the area one of the most wonderful fossil reveals together with the 1st whole skeleton of Archaeopteryx in 1861, four-winged dinosaurs- many feathered ones, the 1st beaked poultry, the 1st crops with plants and culmination, and millions of species of invertebrates.

Biblical Archaeology: A Very Short Introduction

Public curiosity in biblical archaeology is at an all-time excessive, as tv documentaries pull in hundreds of thousands of audience to monitor indicates at the Exodus, the Ark of the Covenant, and the so-called misplaced Tomb of Jesus. vital discoveries with relevance to the Bible are made nearly each year--during 2007 and 2008 by myself researchers introduced no less than seven significant discoveries in Israel, 5 of them in or close to Jerusalem.

Additional resources for L'Iconoclasme Byzantin : Le Dossier Archéologique (Champs Arts)

Show sample text content

Mais tandis que les autres memoriae et leur décor remon­ taient à une époque plus ancienne, les mosaïques de Bethléem ont pu attirer davantage l’attention des musul­ mans, et appeler une réplique, d’abord parce qu’elles venaient d’être créées, et ensuite parce que - face aux maîtres musulmans — elles se présentaient, d’une façon assez provocante, en symbole de l. a. foi chrétienne. N ’y a-t-il pas dans les mosaïques du Dôme du Rocher des éléments qui constituaient une espèce de réponse musul­ mane à cette déclaration chrétienne ? L’iconographie monétaire du même calife Abd el-Malek nous montrera que des répliques de ce style étaient parfaitement pos­ sibles, pendant ce règne en particulier. À première vue, les mosaïques du Dôme du Rocher, purement décoratives, n’obéissent à aucun programme. Et certes, on n’y trouve aucune représentation figurative et par conséquent aucun « sujet » narratif ou symbolique. Mais, quoique négative, cette remark nous approche d’une caractéristique de l. a. mosaïque du Dôme du Rocher, quant à son thème. Ayant ecu —pour los angeles première fois sans doute - à étendre des mosaïques sur les murs d’un lieu de culte, c’est ici que les musulmans appli­ quèrent une règle qui ne cessera jamais d’être valable depuis : aucun être vivant n’est imité par l’art qui décore une mosquée, tandis que, au contraire, le monde végétal n’en est pas exclu, et par conséquent aucun ornement floral, gréco-romain ou sassanide. los angeles voie a été ouverte 136 L’ICONOCLASM E BYZANTIN ainsi à l’imitation des arts qui ont précédé les musul­ mans, jusque dans les œuvres liées au culte. Et les pre­ miers qui en tirèrent parti furent les mosaïcistes engagés par Abd el-Malek. Ils avaient une connaissance parfaite de los angeles double culture gréco-romaine et iranienne, ce qui prouve évidemment qu’ils ont dû se former dans des ateliers où l’on se servait constamment de ce répertoire de motifs, extrêmement riche. Mais tandis que, du temps chrétien, ces motifs étaient réservés aux surfaces secon­ daires, aux cadres, aux arcs et aux corniches, maintenant il s’agissait d’en tirer aussi les sujets du décor des pan­ neaux les plus vastes et les plus importants. Dans d’autres mosquées omeyyades, comme à Damas, les décorateurs prirent le parti de figurer de grands paysages d’arbres, de rochers et d’architectures. C ’étaient des visions fidèles de l. a. nature que seuls les hommes, les animaux et les oiseaux auraient brusquement désertée. Pittoresque et varié, c’est un cycle de visions bien terrestres, et qui ne prétend certes pas à autre selected : les paysages à « fabriques » des mosaïcistes de Damas, au VIIIe siècle, ont pour ancêtres lointains les peintures murales des maisons romaines qui évoquaient des websites célèbres ou pittoresques (fig. sixty four, 65). Or rien de semblable n’apparaît sur les mosaïques, légèrement antérieures, du Dôme du Rocher. À l. a. position des paysages « réalistes » on y trouve une juxtaposition de motifs floraux : quelquefois des rinceaux à feuilles d’acanthe, mais surtout - si on exclut les bandes étroites des cadres et des intrados d’arcs - des arbres fantastiques ou des palmettes en candélabre qui ressemblent à des arbres et qui comme des bouquets (elles en dérivent) s’échappent d’un vase emperlé.

Rated 4.31 of 5 – based on 38 votes